Tout savoir sur la télévision connectée

Le terme n’est pas nouveau, mais il est de plus en plus utilisé par les géants de l’électronique. Ils affirment qu’à l’avenir, les téléviseurs seront soit connectés, soit non connectés. Plongeons dans un monde où la télévision veut remplacer l’ordinateur.

Qu’est-ce qu’une télévision connectée ?

Pour l’expliquer le plus simplement possible, il s’agit d’un téléviseur classique qui est ” connecté ” à Internet et qui propose un catalogue d’applications similaires à celles de l’univers des smartphones et des tablettes à travers une interface spéciale accessible par télécommande. Toutefois, il est important de noter que le choix de ces applications ne dépend pas de l’utilisateur qui les télécharge, mais du fabricant et des différents partenariats qu’il a établis au préalable.

Pour plus d’informations sur les  téléviseurs, suivez les conseils dans le site  favorit tv.

Les avantages de la TV connectée

Pourquoi la TV connectée devrait-elle se démocratiser et séduire de plus en plus de personnes ? Tout d’abord, parce qu’elle s’adapte parfaitement aux nouveaux appareils numériques qui sont constamment connectés à Internet, et répond donc à un besoin de plus en plus courant. Dans la plupart des cas, l’accès à Internet n’est pas aussi étendu qu’avec un ordinateur, mais la télévision connectée dispose de toute une série d’applications que l’on retrouve également sur les tablettes et les smartphones et qui prennent tout leur sens sur un grand écran. Il s’agit notamment de YouTube, de Skype (qui vous permet d’organiser des vidéoconférences depuis le confort de votre canapé) ou de toute autre application où vous pouvez facilement lire des fichiers provenant d’autres appareils connectés (smartphones, appareils photo, lecteurs MP3, tablettes). Par exemple, vous pouvez lire de la musique sur votre téléviseur connecté – musique stockée dans votre cloud et faire fonctionner votre système de cinéma maison…

La VOD est également en plein essor et a rapporté, selon le Syndicat de l’Edition Vidéo Numérique, plus de 200 millions d’euros en 2012. C’est un marché florissant pour les propriétaires de téléviseurs connectés (selon la dernière enquête Médiamétrie publiée fin décembre, un internaute sur trois a regardé un programme de VOD payant depuis l’un de ses écrans en 2012, et la tendance est en forte hausse). Même si la VOD continue de gagner un peu d’argent sur l’ordinateur, c’est la télévision qui est la plus populaire et préférée des utilisateurs lorsqu’ils louent ou achètent un film virtuel. C’est logique, puisque le téléviseur se trouve le plus souvent dans le salon, la salle familiale par excellence.

L’autre domaine sur lequel se concentrent de nombreux fabricants est la “télévision de rattrapage”. Ce service vous permet de regarder gratuitement des émissions ou des films jusqu’à une semaine après leur diffusion. Ce n’est pas un hasard si tous les grands diffuseurs commencent à opter pour ce système, très apprécié des téléspectateurs : TF1 avec MyTF1, Pluzz pour France Télévisions et Arte+7 pour Arte. Pour eux, ce service présente même un grand intérêt, car l’audience d’un même programme peut désormais être multipliée et étalée dans le temps.

La navigation complète sur Internet via la télévision connectée pourrait également être l’un des futurs arguments de vente, mais il faudra attendre que la nouvelle génération de télécommandes remplace parfaitement la souris et le clavier de l’ordinateur.

Les limites de la télévision en réseau

La principale limite de ce téléviseur est qu’il propose un ou plusieurs services disponibles ailleurs pendant quelques années à moindre coût. On pense tout de suite aux « box » Internet : s’il s’agit d’une télévision connectée, l’utilisation de ces « box » ne demande en aucun cas l’achat d’un écran pour profiter de la VOD ou de la télévision. .

Le dernier né en la matière est par exemple « La Box ». En plus de ses capacités Internet avancées, il dispose d’un catalogue de plus de 20 000 films en VOD et de 31 chaînes compatibles avec la télévision de rattrapage sans dépenser un seul centime pour mettre à niveau son téléviseur. Les « box » qui démocratisent les ménages en proposant une offre de services (téléphone, internet, TV) pourraient bien être un frein majeur à la télévision en réseau et à sa diffusion.

Vous aimerez aussi...